La bourse canadienne "disparaît" avec un million de dollars 12

La bourse canadienne "disparaît" avec un million de dollars 12

Les autorités de réglementation financière de la Colombie-Britannique, au Canada, prennent des mesures contre un échange de crypto-monnaie qui, selon ce qui a été rapporté initialement, aurait soustraire des fonds des utilisateurs et aurait fermé ses opérations avec un trou de plus de 12 millions de dollars.

Le site Einstein Exchange, basé à Vancouver, est apparemment fermé depuis la fin du mois dernier, après avoir tenté sans succès de vendre à un investisseur américain: l'accord aurait été annulé, selon la presse canadienne, et Einstein aurait décidé de fermer ses portes 31 Octobre.

Un communiqué de presse publié par la BCSC indique que la firme comptable Grant Thornton a été nommée fiduciaire de fonds afin de préserver et de protéger les actifs de la plateforme décédée.

Les organismes de réglementation financière canadiens ont affirmé avoir reçu de nombreuses plaintes de clients incapables de recouvrer leurs fonds, et la BCSC a confirmé que les clients d'Einstein sont actuellement créanciers de plus de 16 millions de dollars canadiens ( environ 12,1 millions de dollars américains, aux taux de change actuels).

Toutefois, le conseiller juridique de la bourse a précisé à la BCSC qu'Einstein disposerait de suffisamment de jetons pour satisfaire les demandes de retrait du client, tentant ainsi de rassurer la controverse.

Mais pourquoi Einstein Exchange a échoué? Selon les analystes, l'échange "a mal géré les fonds des utilisateurs", entraînant une perte constante. Ce n'est pas nouveau pour la BCSC, les régulateurs nord-américains enquêtant sur la plate-forme depuis mai de cette année, estimant qu'Einstein a été impliqué dans un "potentiel de blanchiment d'argent potentiel". Bref, une situation encore peu claire, que nous continuerons d'examiner ...

NéerlandaisAnglaisFrançaisAllemandItalienPortugaisRusseEspagnol